Amortisseur : fonctionnement, durée de vie et tarif

Votre voiture possède quatre amortisseurs : une paire à l’avant et une autre à l’arrière. Ils servent à absorber les chocs et rebonds, ce qui vous garantit une meilleure sécurité et adhérence sur la route. Les amortisseurs se changent tous les 80 000 kilomètres environ, pour un prix de 250 à 350 € en moyenne.

Sommaire :

Comparez les meilleurs garages pour changer vos amortisseurs :

🚘 Comment fonctionnent les amortisseurs ?

fonctionnement amortisseur

Votre voiture possède deux couples d’amortisseurs : à l’arrière et à l’avant. Ils ont plusieurs rôles :

  • Aider à maintenir les roues du véhicule en contact avec la route ;
  • Réduire les chocs et mouvements ;
  • Participer à l’efficacité de la direction et du freinage ;
  • Absorber l’effet de rebond ;
  • Limiter les vibrations de la voiture.

Les amortisseurs sont des pièces de la suspension de la voiture. Ils sont composés d’une tête d’amortisseur, qu’on appelle aussi coupelle d’amortisseur. Celle-ci comprend :

  • Une butée qui réduit les vibrations en amortissant les chocs ;
  • Une ferrure métallique circulaire qui sert de fixation de l’amortisseur à la carrosserie ;
  • Une bague de roulement dont le rôle est de synchroniser la rotation de l’amortisseur avec les roues.

Un amortisseur est composé d’un vérin, un tube dans lequel se déplace un piston. Dans ce vérin se trouvent deux chambres. Selon le type d’amortisseur dont il s’agit, la première chambre contient soit de l’huile, soit de l’azote. La seconde contient de l’air.

Lorsque la suspension est en mouvement, le piston est poussé dans le vérin, et l’huile ou le gaz est déplacé vers la seconde chambre, ce qui crée une force de résistance. À la détente de l’amortisseur, l’huile ou le gaz redescend tandis que le piston remonte.

Grâce à ce système qui freine l’effet de rebond, les amortisseurs ont un effet de ressort qui permet d’absorber le rebond sur une chaussée accidentée, un nid-de-poule ou encore un dos d’âne.

Ce faisant, les amortisseurs participent à votre sécurité sur la route et à votre confort de conduite. En effet, ils permettent d’assurer une bonne direction de la voiture, de réduire ses distances de freinage, mais aussi de maintenir les roues en contact avec la chaussée. Comme ils limitent les chocs, ils réduisent aussi les vibrations désagréables dans l’habitacle.

Si les amortisseurs sont usés, la conduite est fatigante et évidemment dangereuse. Le freinage et la direction sont moins efficaces et moins précis, l’énergie de rebond n’est pas freinée et les mouvements du véhicule ne sont pas amortis.

Amortisseur gaz ou huile ?

L’amortisseur à gaz et l’amortisseur à huile sont deux types différents d’amortisseur. Tous deux sont composés d’un vérin qui contient un piston. Ce vérin possède deux chambres, l’une contenant de l’air.

Sur un amortisseur à huile, l’autre chambre du vérin contient de l’huile, alors qu’elle est remplie d’azote sur un amortisseur à gaz. L’azote permet une réaction plus rapide, ce qui fait qu’on trouve des amortisseurs à gaz avant tout sur les voitures de compétition ou les sportives.

L’amortisseur à huile, privilégié pour la majorité des voitures particulières, est moins cher qu’un amortisseur à gaz. Il est aussi plus confortable, l’amortisseur à gaz étant plus dur. Mais ce dernier permet d’avoir une meilleure tenue de route, de limiter les rebonds et de diminuer la distance de freinage.

Le choix entre des amortisseurs à gaz ou à huile dépend donc des performances recherchées et de l’utilisation faite du véhicule, ainsi que du budget puisque ces deux types d’amortisseurs ne coûtent pas le même prix.

Sur une voiture particulière classique, des amortisseurs à huile sont parfaitement adaptés. Pour une voiture de sport, il est possible d’envisager des amortisseurs à gaz, mais leur confort et leur longévité sont moindres.

📆 Quand changer les amortisseurs ?

quand changer amortisseur

Les amortisseurs d’une voiture doivent être vérifiés chaque année lors de la révision du véhicule, ou tous les 20 000 kilomètres. En moyenne, le changement d’amortisseurs se fait tous les 80 000 kilomètres : ce sont ce qu’on appelle des pièces d’usure.

Cependant, l’usure de vos amortisseurs peut varier selon plusieurs facteurs, principalement votre environnement de conduite (routes usées, conduite urbaine, etc.) et votre type de conduite (nerveuse, souple, etc.). C’est la raison pour laquelle il faut contrôler les amortisseurs périodiquement.

En effet, une conduite principalement urbaine use par exemple plus vite les amortisseurs. Il en va de même pour un environnement de conduite avec de nombreux virages ou des routes abîmées.

L’usure des amortisseurs a de nombreuses conséquences, notamment un allongement des distances de freinage et une direction moins précise, mais aussi un confort de conduite moindre à cause des rebonds et vibrations. Des amortisseurs HS usent aussi plus rapidement les pneumatiques et la suspension.

Pour limiter l’usure des amortisseurs, il faut privilégier une conduite souple, fluide, pas nerveuse ni sportive. Il faut également éviter les à-coups. Enfin, un nettoyage régulier du véhicule peut aussi allonger la durée de vie de vos amortisseurs, qui sont sujets à la corrosion produite par l’accumulation de saleté, de poussière ou encore de sel.

Si vos amortisseurs sont usés et doivent être changés, vous rencontrerez les symptômes suivants :

  • Des distances de freinage plus longues ;
  • Une mauvaise stabilité de la voiture à grande vitesse ou au moment de l’accélération ;
  • Une tendance à tirer du véhicule et une direction moins précise ;
  • Une tendance des roues à perdre de l’adhérence ;
  • Une usure prématurée et asymétrique des pneus ;
  • Des vibrations dans le volant et l’habitacle ;
  • De la corrosion ou des fissures sur les amortisseurs ;
  • Une fuite d’huile sur l’amortisseur ;
  • Un amortisseur qui claque ou grince, notamment sur les dos d’âne ou nids-de-poule.

Bon à savoir : on change obligatoirement les amortisseurs par paire. Si vous remplacez vos amortisseurs avant ou arrière, vous devrez donc nécessairement changer les deux amortisseurs de l’essieu concerné.

Comparez les meilleurs garages pour changer vos amortisseurs :

🔧 Comment changer ses amortisseurs ?

changer amortisseurs

Le démontage et le remontage d’amortisseurs varie d’un véhicule à l’autre. Ainsi, la biellette de barre stabilisatrice peut être accouplée au triangle de suspension ou à l’amortisseur, lui-même fixé à la fusée ou au bras de suspension selon la voiture. Consultez donc votre revue technique automobile (RTA) avant d’intervenir sur votre véhicule.

Matériel nécessaire :

  • Caisse à outils
  • Amortisseur neuf
  • Compresseur de ressort
  • Cric
  • Chandelles

Étape 1 : Mettre la voiture sur chandelles[⚓ ancre "etape1"]

voiture sur chandelles

Voiture au sol, desserrez les boulons des roues de l’essieu dont vous allez changer les amortisseurs. Puis placez un cric sous la voiture et levez-la. Sécurisez-la sur chandelles en laissant au sol les roues sur lesquelles vous ne travaillez pas. Terminez de retirer les boulons des deux autres roues et déposez-les.

Étape 2 : Déposer les amortisseurs[⚓ ancre "etape2"]

démonter amortisseur

Desserrez l’écrou central qui maintient l’amortisseur et le ressort. Désaccouplez la biellette de barre stabilisatrice du triangle de suspension. Attention : selon le modèle de voiture, il faut la désaccoupler de l’amortisseur directement. Séparez l’amortisseur du bras de suspension ou de la fusée, là encore en fonction du modèle de véhicule.

Enlevez les flexibles et les câbles qui se trouvent au niveau de la jambe de suspension. Retirez les vis ou écrous de la butée de suspension et déposez la jambe de suspension. Utilisez un compresseur de ressort pour libérer la butée d’amortisseur. Déposez la butée et le ressort, puis retirez le soufflet de protection.

Étape 3 : Installer les amortisseurs neufs[⚓ ancre "etape3"]

amortisseurs neufs

Procédez dans le sens inverse du démontage pour monter vos nouveaux amortisseurs. Commencez en plaçant l’amortisseur neuf dans la jambe de suspension. Remettez la bague de serrage et le soufflet de protection.

Positionnez le ressort et la butée, puis décomprimez le ressort. Remontez la jambe de suspension et fixez la butée. Replacez la biellette de barre stabilisatrice. Une fois l’amortisseur remonté, répétez l’opération sur le second. Vérifiez l’usure des amortisseurs de l’autre essieu et changez-les si nécessaire. Finissez en faisant une géométrie des roues.

💳 Combien coûte un amortisseur ?

prix amortisseur

Le prix moyen d’un changement d’amortisseurs est de 250 à 350 € environ, en comptant les pièces et la main d'œuvre. Il est obligatoire de changer les amortisseurs par paire, et il faut donc compter le prix de deux amortisseurs.

Par ailleurs, il est conseillé de changer également les coupelles d’amortisseurs. Le prix dépendra de votre type d’amortisseurs et de leur marque, mais aussi du coût de la main d'œuvre dans votre garage.

Vous l’avez compris en lisant cet article : les amortisseurs sont des éléments de votre suspension indispensables pour votre bonne tenue de route et votre confort au volant. Si vos amortisseurs sont usés, faites-les changer sans tarder en passant par notre comparateur de garages !

Comparez les meilleurs garages pour changer vos amortisseurs :


Photo de l’auteur Ariane

Ecrit par Ariane

Spécialiste des amortisseurs

13 septembre 2021 15:32


Pour en savoir plus sur les amortisseurs