Points de contrôle lors du contrôle technique : tout ce que vous devez savoir

Le contrôle technique est un examen qui consiste à vérifier l'état du véhicule et à détecter les éventuelles pannes. Il doit obligatoirement être réalisé tous les deux ans s'il s'agit d'une voiture dont la première mise en circulation date de plus de 4 ans. Plusieurs points de contrôle sont vérifiés et, selon la nature de la défaillance relevée, les réparations devront se faire rapidement voire immédiatement.

Sommaire :

Comparez les meilleurs garages pour faire votre contrôle technique :

💡 Quels points sont contrôlés lors du contrôle technique ?

points contrôlés lors du contrôle technique

Le contrôle technique permet de vérifier 133 points de contrôle. En cas de défaillance, une classification se fera en fonction du niveau de gravité.

En effet, vous pouvez retrouver 610 défaillances au contrôle technique.

Les points de contrôle lors du contrôle technique sont classés en différentes catégories :

🛑 Quel problème donne lieu à une défaillance mineure au contrôle technique ?

défaillance mineure contrôle technique

Il existe 139 défaillances mineures répertoriées dans les différentes catégories des points de contrôle :

L'identification de la voiture

Une défaillance mineure peut provenir :

  • D'une imprécision ou de l'illisibilité du document d'identification ;
  • De la non présentation ou la non conformité d'un document d'identification complémentaire : il peut également s'agir d'un document qui ne correspond pas à celui d'identification ;
  • D'une absence du numéro de série ou de châssis : c'est aussi le cas s'il est introuvable ou différent des documents de la voiture ;
  • Etc.

L'éclairage, les dispositifs réfléchissants et équipements électriques

De nombreuses pannes peuvent être relevés :

  • Un commutateur non conforme ;
  • Une mauvaise fixation des feux de marche, feux de brouillard, feux de position, un éclairage insuffisant ou une glace HS ;
  • L'endommagement du câble de charge ;
  • Une mauvaise fixation du dispositif d'éclairage ou de signalisation ;
  • La non conformité de la vitesse des clignotants ;
  • Un câble électrique mal fixé ou légèrement abîmé ;
  • Un orifice d'aération du coffre à batterie de traction endommagé ;
  • Un manque d'étanchéité de la batterie de service ou un défaut de fixation ;
  • Un catadioptre mal fixé ;
  • Etc.

La pollution environnementale et sonore

Il peut s'agir :

  • D'une connexion impossible sans une panne relevée par le témoin OBFD ;
  • De l'instabilité des mesures d'opacité ;
  • D'une panne du système anti-pollution relevée par le système OBD ;
  • Etc.

Le châssis et ses composants

Sont concernés :

  • Un défaut de fixation du marchepied ou de l'anneau ;
  • La détérioration des charnières, portières, serrures, gâches ou du plancher ;
  • L'absence de siège ou sa non conformité ;
  • La non conformité ou la non étanchéité des accessoires ;
  • La déformation du châssis ;
  • Etc.

La visibilité

Une défaillance mineure provenant de la visibilité peut concerner :

  • La présence de fissures sur le vitrage, sa décoloration ou non conformité :
  • Un désembuage HS ;
  • Un champ de vision obstrué hors de la zone de balayage des essuie-glaces ou des balais d'essuie-glaces HS ;
  • Une mauvaise fixation ou l'endommagement du miroir ou rétroviseur ;
  • Etc.

Le système de freinage

Les autres équipements du véhicule

  • La non conformité de l'avertisseur sonore ;
  • L'absence du triangle de signalisation ;
  • La non conformité du dispositif antivol ;
  • Un problème de configuration de l'airbag ;
  • Une ceinture de sécurité HS ;
  • L'endommagement d'un indicateur de vitesse ou la diffusion d'une lumière insuffisante ;
  • Etc.

Les roues, pneus, essieux et la suspension

Le problème peut être de plusieurs ordres :

  • Une mauvaise pression de pneus ;
  • Un dysfonctionnement au niveau des amortisseurs : ils peuvent être trop écartés, mal attachés ou pas assez protégés ;
  • Un silent bloc de liaison HS ;
  • Un écrou de moyeu absent ou desserré ;
  • Des frottements de pneu contre d'autres éléments ;
  • Etc.

La direction

Il peut s'agir :

  • D'une insuffisance du niveau de liquide de direction ;
  • D'un jeu ou ripage excessif au niveau de la direction.

Lorsque votre véhicule présente une défaillance mineure, cela signifie que la conduite ne constitue pas un danger et que vous n'avez pas de démarches obligatoires à effectuer. Elle est représentée par un A. Cependant, pour éviter que le problème ne devienne plus grave, nous vous conseillons de faire les réparations au plus vite car une simple défaillance mineure pourrait causer à long terme une défaillance majeure ou critique.

Comparez les meilleurs garages pour faire votre contrôle technique :

⚠️ Quel problème donne lieu à une défaillance critique au contrôle technique ?

défaillance critique contrôle technique

Les défaillances critiques sont au nombre de 129 et regroupées en 8 catégories :

L'éclairage, les dispositifs réfléchissants et équipements électriques

  • Un feu stop inopérant ;
  • Une importante détérioration du câblage, une mauvaise fixation ou un défaut d'isolation ;
  • L'absence de source lumineuse opérante.

La pollution environnementale et sonore

  • Un risque de chute du système de limitation du bruit ;
  • Une importante perte de liquide.

Le châssis et ses composants

  • Une fuite du carburant pouvant déclencher un incendie ;
  • Un défaut d'étanchéité ou une mauvaise fixation du système d'échappement ;
  • Une cabine mal fixée ;
  • Une roue de secours mal fixée au support avec un important risque de chute ;
  • Une importante corrosion de l'assemblage, du berceau ;
  • Une mauvaise fixation ou la détérioration du plancher ;
  • Une impossibilité d'ouvrir une portière ;
  • Une mauvaise fixation du réservoir de carburant ;
  • Etc.

La visibilité

  • La présence de fissure, de décoloration du vitrage : il peut aussi s'agir d'un vitrage en mauvais état au niveau de la zone de balayage des essuie-glaces ;
  • L'absence de plusieurs dispositifs rétroviseurs obligatoires.

Le système de freinage

  • Un frein à main pratiquement HS ;
  • L'absence ou l'endommagement des plaquettes de frein ;
  • La défaillance d'un étrier ou cylindre de frein ;
  • L'absence ou l'encrassement d'un disque ou tambour de frein ;
  • L'endommagement ou la non étanchéité des câbles de frein ;
  • L'invisibilité ou la non conformité du liquide de frein ;
  • Des flexibles de frein HS, gonflés ou non étanches.

Les autres équipements du véhicule

  • La détérioration du point d'ancrage des ceintures de sécurité ;
  • La défectuosité du dispositif antivol ou de la serrure.

Les roues, pneus, essieux et la suspension

  • La déformation ou la détérioration de la jante ;
  • La non conformité du pneu, sa défaillance ou son contact avec une partie de la voiture ;
  • L'usure de la rotule de suspension ;
  • Une mauvaise fixation de l'essieu ou sa défaillance ;
  • Un moyeu de roue endommagé ou mal fixé ;
  • Etc.

La direction

  • Un important jeu ;
  • Une mauvaise fixation de l'amortisseur ou de la colonne ;
  • La déformation ou l'endommagement de la crémaillère de direction ;
  • Un défaut de fixation des boulons de fixation du boîtier de la crémaillère de direction ;
  • Une direction assistée HS ou endommagée.

Ce type de défaillance est indiqué par la lettre R et signifie que la conduite est particulièrement dangereuse pour vous mais aussi pour les autres usagers sur la route. Il est donc formellement interdit de continuer à rouler lorsque vous avez ce type de défaillance, la réparation devra se faire immédiatement.

🔎 Quel problème donne lieu à une défaillance majeure au contrôle technique ?

défaillance majeure contrôle technique

Tout comme pour les autres types de défaillance, les défaillances majeures sont répertoriées en plusieurs catégories distinctes (9). Vous pourrez distinguer 342 types de défaillances majeures.

L'identification de la voiture

Les pannes concernées sont les suivantes :

  • La non conformité ou la mauvaise fixation de la plaque d'immatriculation ;
  • Des dispositifs de contrôle de pression de pneu HS : il peut aussi s'agir d'un problème de roulement ou de réglage des feux ;
  • Un problème au niveau du numéro d'identification, de série ou de châssis : il peut être falsifié, absent, illisible, introuvable, incomplet ;
  • Un document d'identification complémentaire qui ne concorde pas avec la voiture ou le dépassement de la date limite de validité d'épreuve ;
  • Une impossible vérification des points de contrôle en raison de l'état de la voiture ;
  • Etc.

L'éclairage, les dispositifs réfléchissants et équipements électriques

  • Un défaut d'étanchéité de la batterie de traction ;
  • Une commutation non conforme ;
  • La non conformité de l'intensité, de la couleur, du marquage, de la position d'un feu ;
  • La mauvaise fixation ou la non conformité du dispositif d'éclairage ou de signalisation ;
  • Une mauvaise fixation de la batterie de service ;
  • La détérioration ou le défaut de fixation du câble électrique ;
  • Etc.

La pollution environnementale et sonore

  • La non conformité de l'opacité ou du niveau d'émissions polluantes ;
  • Un bruit excessif ;
  • Une importante fuite de liquide ou un dégagement de fumée ;
  • Un impossible contrôle des émissions ;
  • Etc.

Le châssis et ses composants

  • La déformation ou l'endommagement de l'arbre de transmission ;
  • Un problème d'étanchéité ou de fixation du système d'échappement ;
  • Une mauvaise fixation du dispositif de remorquage, son absence ou sa défectuosité ;
  • La non conformité ou la mauvaise fixation de la protection latérale, du pare-chocs, des équipements anti-dérapants ;
  • La non conformité du nombre de sièges ou des sièges défectueux ou mal fixés ;
  • Une importante déformation ou la présence de corrosion au niveau du châssis ;
  • Une portière inutilisable ou non conforme ;
  • Une roue de secours mal attachée au support ;
  • Un impossible fonctionnement au gaz carburant ;
  • Etc.

La visibilité

  • L'absence ou la non conformité des balais d'essuie-glaces ;
  • L'obstruction du champs de vision au niveau de la zone balayée par les essuie-glace ;
  • Des rétroviseurs mal fixés, manquants ou non conformes ;
  • Etc.

Le système de freinage

  • L'endommagement des plaquettes de frein, flexibles de frein, étriers de frein, etc.
  • Un système ABS HS ;
  • Une mauvaise fixation du câble de frein ou sa détérioration ;
  • L'encrassement ou l'endommagement du tambour ou disque de frein ;
  • Un déséquilibre ou une insuffisance du frein de service ou frein de secours ;
  • La non conformité de la commande du frein de stationnement ;
  • Etc.

Les autres équipements du véhicule

  • L'absence ou la défaillance d'un capteur de pression et de vitesse de roue ;
  • L'endommagement ou l'absence d'un indicateur de vitesse :
  • La défectuosité, l'absence ou la non conformité d'un coussin gonflable d'airbag ;
  • Un compteur kilométrique inopérant ;
  • Une ceinture de sécurité HS ;
  • Etc.

Les roues, pneus, essieux et la suspension

  • L'endommagement ou la non conformité des pneus ;
  • L'absence ou la non conformité du ressort ou du stabilisateur ;
  • Une mauvaise fixation des amortisseurs ou leur usure ;
  • Un moyeu HS ou non conforme ;
  • Un défaut de fixation de l'essieu ;
  • La déformation de la jante ou sa non conformité ;
  • Etc.

La direction

  • La non étanchéité de la crémaillère de direction : elle peut aussi être non conforme ou usée ;
  • Un jeu trop important ;
  • La défectuosité de la direction assistée ;
  • Etc.

Représentée par un S, une défaillance majeure indique un problème devant être réglé rapidement car la sécurité lors de la conduite est altérée. Une fois les réparations faites, une contre-visite de contrôle technique devra ensuite être effectuée dans un délai de 2 mois.

💶 Quel budget prévoir pour un contrôle technique ?

prix contrôle technique

Selon le garage choisi, le prix à prévoir pour effectuer un contrôle technique va varier. En moyenne, comptez entre 50 et 75 € si vous avez un véhicule à motorisation essence. Pour un moteur diesel par compte, prévoyez entre 50 et 85 € et jusqu'à 90 voire 120 € pour une voiture électrique.

Le contrôle technique permet de vous assurer que votre véhicule est en bon état et que sa mise en circulation ne constitue aucun risque pour vous et pour les autres usagers sur la route. Si à l'issue de votre contrôle technique, vous avez une défaillance majeure ou critique, vous devez faire les réparations rapidement. De plus, il faudra passer une contre-visite après. Pour éviter cela, nous vous conseillons d'entretenir correctement votre voiture en respectant les indications du constructeur qui figurent dans votre carnet d'entretien (périodicité d'entretien comme la vidange, la révision annuelle, de changement des pièces, etc.)

Comparez les meilleurs garages pour faire votre contrôle technique :


Photo de l’auteur Diariatou

Ecrit par Diariatou

Spécialiste des amortisseurs

3 novembre 2022 10:15


Pour en savoir plus sur les amortisseurs